Recherche

samedi 26 décembre 2020

Netflix Chronicles: Chapter 10n

 


Clap, 10! Et de dix pour notre rubrique « Netflix Chronicles ». A cette occasion, on vous livre notre « Top 10 » des meilleurs films originaux sortis directement sur la plateforme en Belgique. Et comme à l’accoutumée, nos mini-critiques des dernières livraisons de la multinationale de streaming de Los Gatos. Bref, avec ça, vous avez de quoi passer l’hiver bien au chaud, avachis dans le canapé devant votre télévision. Merci qui ?


Ce n’est pas encore un triomphe jubilaire, mais on peut déjà parler d’étape anniversaire. En effet, cette rubrique née au crépuscule de l’année 2017 célèbre aujourd’hui ses trois ans et surtout son dixième chapitre. A cette occasion, on vous a concocté un petit Top 10 des meilleurs métrages originaux à dénicher sur la célèbre plateforme de streaming.

Car, même s’il y a énormément de déchets, on peut dénicher çà et là une pépite perdue dans les profondeurs abyssales du catalogue. Si l’un ou l’autre fer de lance se retrouve dans notre classement (le porte-drapeau The Irishman de Martin Scorsese notamment), on épingle également quelques bijoux passés sous les radars. Connaissez-vous « Private Life » de Tamara Jenkins, par exemple ?

Après ce classement, vous retrouverez en fin d’article nos mini-critiques des dernières productions originales sorties sur Netflix. Et qu’on se le dise, il y a du beau monde du septième art dans cette fournée. Lisez plutôt : Sophia Loren, Gary Oldman, Nicole Kidman, Viola Davis, George Clooney, Amy Adams… Bonne lecture et bons films !

1. J’ai perdu Mon Corps

La fluidité de l’animation et l’élégance du trait, l’inventivité de la mise en scène et la poésie du récit, la superbe BO… Un chef-d’œuvre !


2. The Irishman

La mise en scène sobre et appliquée de Scorsese permet d’apprécier l’excellent scénario de Zallian. Pesci et Pacino sont extraordinaires!

3. Uncut Gems

Le quatuor Safdie’s/Scorsese/Khondji signe une dramédie pessimiste haletante dans laquelle Sandler, «hénaurme», excelle en loser magnifique.

4. Klaus

Sans conteste l’un des plus beaux films de Noël, mais aussi l’une des meilleures prod’ estampillées Netflix. A consommer sans modération !

5. Marriage Story

Le film vaut autant pour le récit incisif de Baumbach que pour le face-à-face des plus authentiques entre Johansson et Driver. Quelles perf!

6. The Trial of the Chicago 7

Le génie de Sorkin s’exprime à travers un scénar parfaitement ficelé, des dialogues mitraillette acérés et un montage calibré au millimètre.

7. The Two Popes

Duel au sommet avec deux Stradivarius. Entre éloquence et esprit, les débats théologiques sont captivants et les joutes irrésistibles. Amen.

8. Private Life

Dix ans après le brillant et trop méconnu The Savages, Jenkins réussit une dramédie douce-amère sur la FIV avec un duo d’acteurs étincelants

9. Dolemite is My Name

Eddie Murphy ne pouvait rêver meilleur scénario pour signer son come-back. Funky, drôle et feel-good, Dolemite est son meilleur film depuis…

10. Tigertail

Ce mélo lacrymal sur le déracinement d’une infinie justesse fait jouer la corde sensible sans toutefois verser dans les trémolos. Poignant !

Bonus de dernière minute

11. El Hoyo

Un premier effort radical pour G.-Urrutia qui livre une critique sociale aussi percutante que sordide, à mi-chemin entre Cube et Snowpiercer

 

Et comme promis, voici les mini-critiques des dernières productions originales Netflix sorties sur la plateforme ces derniers mois. Au programme, des réalisateurs de renom (David Fincher, Ron Howard), des monstres sacrés du septième art (Meryl Streep, Glenn Close), du cinéma tout droit venu de la Botte (La Vita Davanti a Sé, L'Incredibile Storia Dell'Isola Delle Rose) ainsi que le dernier long-métrage de feu Chadwick "Black Panther" Boseman (Ma Rainey's Black Bottom).

Mank (3/5)

Récit foisonnant, mise en scène minutieuse, casting pico bello, ce film-hommage un peu longuet est le cadeau d’un cinéphile aux cinéphiles.

The Midnight Sky (1/5)

Le dernier Clooney est à la hauteur de ses deux précédents films en tant que réal: un navet sidéral. Un beau cadeau de Noël. Merci Netflix !

Ma Rainey’s Black Bottom (3/5)

Sans parvenir à s’affranchir de son carcan théâtral, il n’en reste pas moins enivrant. A voir pour la prestation fiévreuse de feu Boseman.

The Prom (1/5)

Récit qui patine, dialogues d’une pauvreté abyssale, situations convenues, nous ne sommes pas dupes: ce musical est une vaste supercherie.

Hillbilly Elegy (2/5)

Si on gratte l’épaisse couche misérabiliste qui enrobe cette élégie sans subtilité, on y trouve l’abattage fascinant du tandem Adams/Close.

Mosul (3/5)

Marchant dans le sillage de son ami Peter Berg, le frère Carnahan fait une incursion remarquée dans la réalisation. Diantrement efficace !

L’incredibile storia dell’Isola delle Rose (3/5)

Le doux dingue Sibilia livre le feel-good movie le plus réjouissant de 2020. Enlevé, décalé et bigger than life. A consommer sans modération

La Vita Davanti A Sé (2/5)

Il manque un souffle romanesque ainsi qu’une verve cinématographique à ce téléfilm poignant sauvé par un casting impressionnant de justesse.

The Christmas Chronicles: Part Two (0/5)

Avec Columbus, l’esprit de Noël s’évapore. Aucune magie ne peut surgir d’une formule plus mercantile qu’artistique. Désenchantement total !

Sergio (0/5)

Une hagiographie lisse à la mise en scène arthrosée sentant la naphtaline et au récit fadasse qui ne rend pas justice à l’œuvre du diplomate

Bonus de dernière minute

David Attenborough: A Life on Our Planet (3/5)

Témoin privilégié du monde sauvage, Sir David Attenborough se raconte à travers ce testament édifiant un chouïa naïf mais indispensable.

 - Professeur Grant -

Aucun commentaire:

Publier un commentaire