Recherche

jeudi 5 juillet 2012

Madagascar 3: Europe's Most Wanted

Alex le lion, Marty le zèbre, Gloria l’hippopotame et Melman la girafe cherchent toujours désespérément à rentrer chez eux ! Évidemment, King Julian, Maurice et les pingouins les suivent dans leurs péripéties…Leurs aventures les mènent en Europe où ils trouvent une couverture idéale: un cirque ambulant, qu’ils vont devoir ré-inventer – façon Madagascar…


Ce troisième Madagascar, c’est nonante minutes de spectacle circassien bordelo-psychédélique sous stéroïde. Des gags en veux-tu en voilà dans une histoire qui file à toute allure. Les scénaristes ont bien retenu la leçon du «rythme», élément le plus important d'une comédie, mais ont séché les cours expliquant comment installer une intrigue dans un film. Les séquences se suivent sans trop de cohérence avec un découpage calamiteux. Le scénario, faiblard, n’est pas à la hauteur du niveau plutôt élevé de l’humour potache «made in Dreamworks». Cartoonesque dans sa plastique, trash dans la dérision, dingo dans l’esprit, Madagascar 3: Europe’s Most Wanted aurait pu être un incontournable estival s’il avait été plus fluide dans sa construction, un rien plus posé et davantage inspiré. Reste la géniale escouade de pingouins, fer-de-lance de la saga, et la myriade de clins d’œil cinéphiles saupoudrée dans le métrage. Divertissant mais insuffisant.

Note : 
Critique : Professeur Grant

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire