Recherche

dimanche 20 janvier 2013

Bilan 2012 - le "Top 10" du Professeur Grant

2012 terminé, il est temps de voir dans le rétroviseur les films qui nous ont particulièrement marqué cette année. 



Sans aucun doute, nous retenons Lawless. Pour la qualité de la mise en scène de John Hillcoat, pour le jeu des acteurs (rappelez-vous le casting 5 étoiles formé par les Shia LaBeouf, Tom Hardy, Jessica Chastain, Guy Pearce, Gary Oldman ou encore Mia Wasikowska), pour la précision du scénario, pour les décors, pour le mélange des genres (western et gangster movie) etc. Mais 2012 fut aussi marqué par le troisième film de Ben Affleck en tant que réalisateur. Argo est sans aucun doute l’une des grandes surprises de l’année. Un film qui devrait faire du bruit aux Oscars. Du moins, c’est tout ce qu’on lui souhaite. Côté performance d’acteur, on ne peut oublier l’excellente Meryl Streep en Dame de Fer. Chez les hommes, 2012 aura été l’année de la consécration pour Michael Fassbender avec A Dangerous Method et Shame, deux films dans lesquels l’Irlandais s’est illustré et où il brille de mille feux.

Du côté de l’hexagone, on retiendra les dialogues ciselés du théâtre filmé Le Prénom porté par une excellente distribution (le duel Patrick Bruel - Charles Berling, un must!) mais on gardera surtout en mémoire le très beau De Rouille et d’Os qui confirme une nouvelle fois le talent de Jacques Audiard, véritable valeur sûre du cinéma français. Et, on n’oubliera pas de mentionner la performance du Belge Matthias Schoenaerts, promis à un grand avenir. Toujours dans notre royaume, on félicitera Emilie Dequenne pour sa brillante prestation dans A perdre la raison, idem pour Jérémie Renier en Cloclo, on louera également les qualités de Lucas Belvaux en tant que réalisateur pour 38 témoins, on félicitera Nic Balthazar (déjà à l’origine de l’excellent Ben X) pour Tot Altijd et on tirera notre chapeau au trio François Pirot-Arthur Dupont-Guillaume Gouix pour le génialissime Mobile Home, petite bijou du cinéma belge qu’on ne saurait trop vous conseiller.

Au rayon des feel-good movies, on vous en conseille deux: The Best Exotic Marigold Hotel avec ce qui se fait de mieux dans la crème anglaise du casting et Du Vent Dans Mes Mollets avec l’irrésistible Agnès Jaoui. Côté grand rendez-vous cinématographique, on n’aura pas été déçu avec les «directors» que sont Peter Jackson (qui débute sa trilogie sur The Hobbit avec la géniale 3D HFR), Christopher Nolan (qui, quant à lui, conclut sa trilogie sur Batman), David Fincher (et son fameux remake du best-seller Millenium) et Steven Spielberg en mode mineur avec War Horse. Et ce stakhanoviste de Spielberg, on le retrouvera tout bientôt avec son biopic sur Lincoln qu’on attend avec impatience. L’occasion pour nous de jeter un œil sur 2013 qui s’annonce particulièrement excitant!

Professeur Grant

Aucun commentaire:

Publier un commentaire