Recherche

samedi 27 juin 2015

The Gunman

 
L'été est chaud ! Face à cet implacable constat, certains seraient tentés de trouver refuge dans les salles obscures possédant la climatisation. Encore faut-il être sûr de son coup car s'il fait chaud dehors, ce film donne également quelques bouffées de chaleur.
« The Gunman » (tout est dans le titre) est un véritable film d'action façon « Taken », il sait frapper là où ça fait mal. Faut-il pour autant se précipiter dans les quelques salles qui le diffusent encore ? Rien n'est moins sûr..Pour les plus téméraires, suivez les tâches de sang sur le sol.

James « Jim » Terrier (excellent Sean Penn) est un ancien membre des forces spéciales. Entraîné pour tuer, il effectue les missions plus périlleuses les unes que les autres.
Au cours de l'une d'entre elles en République Démocratique du Congo, son contrat porte sur le ministre des mines et de l'industrie, rien que ça ! De quoi mettre papy Sean dans une situation des plus inconfortable avant de devoir s'exiler quelques temps.
Après huit ans justement, nous retrouvons Jim en train de forer des puits pour le compte d'une ONG congolaise ; histoire de se racheter une bonne conscience. Sauf que des hommes armés ne l'entendent pas de cette oreille et s'en prennent à lui.. Les fantômes du passé ne le restent jamais très longtemps, et Jim en fera les frais.





Pierre Morel ne dira probablement rien à la plupart d'entre vous et pourtant.. Derrière ce réalisateur se cache de nombreux films d'action ne manquant pas de testostérone, et pour preuve : Banlieue 13, Taken (premier du nom) ou encore From Paris with Love. Ces longs métrages témoignent de l'intérêt du réalisateur pour les films qui en jettent plein les mirettes ! C'est bien simple, ça tire, ça cogne, ça explose, ça coupe, ça encorne (oui oui vous avez bien lu !). Doit-on vous faire un dessin ?

Sur le papier, l'amateur de films costauds et bien calibrés pourrait être aux anges. Il en est hélas autrement. Au delà d'une intrigue ultra classique qui ne surprendra personne, le film semble promettre une réflexion sur l'exploitation des pays en voie de développement par les puissances occidentales. Voilà qui s'annonce intéressant ! Coupons court à toutes espérances, il n'en est rien ici. C'est d'autant plus dommage lorsque l'on sait ô combien ce sujet compte pour Sean Penn.

Ce film était l'occasion de mêler action et intrigue politique sur fond de dénonciation. Pourquoi un film d'action solide ne pourrait-il pas interpeller le spectateur et le faire réagir ? Après tout, cela s'est déjà vu. Oui, mais pas dans le cas présent. Dans ce film on tire, on coupe, on encorne..OK, je pense que vous avez compris.

Le film tout entier est construit autour de l'image de l'acteur principal. Cette réalisation offre une belle vitrine à l'acteur qui est présent dans chacun des plans. A l'instar d'un Liam Neeson, Sean Penn nous prouve qu'à 54 ans on sait encore frapper, découper, casser, exploser des murs ou des hommes. Voilà qui est rassurant !
Pour autant, quel dommage que son personnage n'ait pas pu apporter un propos en plus de son flingue. Cela nous aurait peut-être davantage touché.
Il n'en reste pas moins des acteurs tous convaincants qui remplissent parfaitement leurs rôles (mention spéciale pour Javier Bardem- fidèle à lui même, c'est à dire excellent et très juste). De plus, au terme de l’œuvre, les différents protagonistes entretiennent des relations d'amour/amitié/haine bien retranscrites.  Nous avons déjà vu cela maintes fois au cinéma mais la sauce prend à nouveau.

Bien sûr, le spectateur en a pour son argent. Les scènes trépidantes ne manquent pas (on voit où les 40 millions de dollars de budget ont été injectés) .
De plus, vous aurez tout le loisir de voyager, et ce, en restant confortablement installés dans votre fauteuil. Le Congo, Londres, Barcelone seront les destinations proposées par « Morel Tours » au cours de cet « action movie » rythmé.

Et pourtant, jamais nous ne seront surpris. Le spectateur suit le héros tout en étant certain de ce qu'il s'apprêtera à trouver..et le trouve. Dommage.

En définitive, si vous recherchez un spectacle bien réalisé et bien joué, ce film est pour vous. En revanche, si vous désirez plus que cela, si vous souhaitez être surpris par une intrigue bien ficelée et être touché par une problématique bien développée..Alors passez votre chemin car vous ne trouverez ici que de douilles vides..

Note: 
Critique: Stanley

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire