lundi 17 avril 2017

Q&A Mike Leavitt




Dans un monde fait d'argile, de bois et de carton, le sculpteur Mike Leavitt excelle. Ses créations antérieures révèlent un artiste engagé ; en témoignent les figures à l’effigie de Hillary Clinton et Bernie Sanders (une commande d'une firme de jeux pour laquelle l'artiste aurait bien voulu davantage grossir les traits).
Avec la série King Cuts”, Mike Leavitt fait preuve de tout son talent ainsi que d'une passion certaine pour le septième art. King Cuts”, c'est une autre vision des « magiciens derrière les rideaux » : de grands réalisateurs se voient affublés des costumes de leurs créations. C'est donc tout naturellement que notre équipe de cinéphages s'est intéressée à « ReMike », cet artiste qui gagne à être connu. 




Mis à part la sculpture, quelle est votre discipline de prédilection ?
Je suis un bon peintre. Je sais peindre un portrait. Je suis un bon mécano. Je suis un excellent ingénieur. Je sais réparer des choses. Je résous les problèmes. Je suis un militant politique. Je sais comment le système juridique fonctionne.
Que faites-vous mieux que personne ?
Je suis le meilleur peintre d'intérieur de la planète. Je peux tracer une ligne de peinture autour d'une fenêtre plus vite et plus précisément que n'importe qui dans mes connaissances.
Quel serait le titre de votre autobiographie ?
Un rebelle applaudi” (référence au film “Rebel Without a Cause”, ndt) ou “Possédé : fabriquer des objets qui se moquent des choses qui se vendent”.
Quel était votre premier amour au cinéma ?
J'étais complètement amoureux d'Elizabeth Shue dans “Karate Kid”. Oh ! Et puis elle est apparue dans “Retour vers le futur! Je me suis évanoui !
À quand remonte la dernière fois où vous êtes sorti d'un cinéma ?
J'ai seulement quitté la projection d'un seul film dans toute ma vie. C'était un film de Guy Ritchie avec Madonna (“Swept Away”). D'habitude je trouve toujours de l'intérêt dans chaque film que je vois. J'ai toujours une raison de regarder jusqu'à la fin même si je n'aime pas. Ou bien je suis totalement dedans car le film est « si mauvais qu'il en devient bon ». J'adore chahuter, rire et me moquer du film. Avec “Swept Away”, je n'ai pas pu m'adonner à ça. Il n'y avait rien dont je pouvais me moquer.
Quel film avez-vous vu le plus ?
J'ai vu “Top Gun” plus que n'importe quel autre film. Je n'ai jamais essayé de mémoriser les répliques. Elles viennent naturellement dans mon for intérieur. “Goose!” (le nom du partenaire de Tom Cruise dans “Top Gun”, ndt). Je pense l'avoir vu sept fois jusqu'à mes 10 ans. C'était il y a vingt-huit ans.
D'où vous vient votre inspiration ? Comment vos nouvelles idées vous viennent-elles ?
Je tire mon inspiration de la politique et de la nature. Je suis l'actualité et les événements récents. Je m'indigne. J'euphorise. Ces réactions me motivent et me poussent à créer. Je passe beaucoup de temps dans la nature. Je peux résoudre des problèmes complexes en observant la forme des feuilles ou le mouvement des fourmis. C'est la beauté de la vie. Les gens l'oublient. Beaucoup passent trop de temps sur du concret avec d'autres personnes. Le sol, les plantes, les arbres, les animaux, les insectes sont tout aussi inspirants, beaux et aimants que les gens.
Quel endroit vous inspire le plus ?
Des plages étendues, ouvertes et nettes. Des forêts propres, silencieuses et denses. 

 
Où se réfugient les artistes quand ils sont à court d'idées ?
Je vais dehors. Fort heureusement je ne suis jamais à court d'idées. Énormément d'idées fusent en moi constamment. Mon problème est de trier toutes ces idées. J'oublie de regarder en dehors de moi, en dehors de mon studio, dehors. Donc je sors de moi-même pour trier mes idées.
Quelle est votre œuvre d'art préférée ?
Mon œuvre d'art favorite est “2001 : l’odyssée de l'espace” de Stanley Kubrick. C'est mieux que Michel-Ange ou de Vinci.
Quel est votre projet de rêve ?
J'aimerais travailler dans la sculpture de personnages stop-motion pour Wes Anderson, Spike Jonze ou Michel Gondry.

Qu'est-ce que votre art révèle de vous ?
Mon art dit que je me soucie des choses : je me soucie du sort de la planète. Je sculpte des personnages individuels. Ils sont seuls. Chaque personnage se tient seul. Je veux que ces individus créent du lien entre eux. Je veux qu'ils trouvent leur place dans la vie. 

Si votre maison était en feu et que vous deviez sauver une sculpture, laquelle choisiriez-vous et pourquoi ?
Je sauverais le Miyazaki de la série “King Cuts”. “Le voyage de Chihiro” et “Princesse Mononoke” sont tous deux dans mon top 10 des meilleurs films. Aucun autre réalisateur dans la série “King Cuts” ne pourrait prétendre à ce titre. C'est cette direction que j'aimerais que mes sculptures suivent, en règle générale. C'est surréel et plus grossièrement fignolé, un peu comme les peintures impressionnistes. J'adore Hayao !

Toute la série des “King Cuts” est à découvrir sur :

Vous pouvez aussi suivre Mike Leavitt sur :



Q&A : Goupil
Traduction : Choupette & Goupil 
 
 Original interview
 
In a world made of clay, wood and cardboard, sculptor Mike Leavitt excels. His earlier creations reveal an engaged artist. Evidence of this are his portrayals of Hillary Clinton and Bernie Sanders (an order from a manufacturing company for which the artist would have liked to emphasize the features even more).
With the "King Cuts" series, Mike Leavitt demonstrates
all his talent as well as a certain passion for the silver screen. "King Cuts" is a different vision of the "magicians behind the curtains". Great directors are dressed up in the costumes of their own creations. It is therefore quite natural that our team approached "ReMike", an artist whose talent should be recognized. 



Apart from sculpting, what is your specialist subject?
I’m a good painter. I know how to paint a portrait. I’m a good car mechanic. I’m an excellent engineer. I can fix stuff. I’m a problem solver. I’m a political activist. I know how the legal system works.
What one thing do you do better than anyone else you know?
I’m the best house painter on the planet. I can cut a line of paint around a window faster and sharper than anyone I know.
What would the title of your autobiography be?
A Rebel With Applause” or “Possessed: Making Things that Make Fun of Selling Things”
Who was your first movie crush?
I was completely in love with Elizabeth Shue in Karate Kid. Oi! Then she showed up in Back to the Future! I swooned.
When was the last time you walked out of a movie?
I’ve only walked out of one movie in my entire life. It was Guy Ritchie’s movie with Madonna “Swept Away”. Usually I can find value in any movie. I always have a reason to watch til the end even if I don’t like it. Or I get into a movie because it’s “so bad it’s good”. I like heckling, laughing and making fun of it. With “Swept Away” I couldn’t find any of that. Nothing even to make fun of.
Which film have you seen more than any other?
I’ve seen “Top Gun” more than any other movie I’ve ever watched. I’ve never tried to memorize the lines. I can just recite them from inside my brain. “Goose!” I think I’d seen it 7 times by the time I was 10 years old. That was 28 years ago.
Where do you draw inspiration from? How do you come up with new ideas?
I draw inspiration from politics and nature. I pay attention to news and current events. I get angry. I get happy. These things motivate me to take action with my art work. I spend a lot of time in nature. I can find the distilled essence of any complicated issue in the shapes of a leaf or the movement of ants. This is the beauty of life. People forget. They spend too much time on concrete with other humans. Soil, plants, trees, animals and insects are just as inspiring, beautiful and full of love as humanity.
What's your most inspirational place?
Large, open, clean beaches. Clean, quiet, dense forests.

Where do artists go when they're out of ideas?
I go outside. Fortunately I don’t have the problem of running out of ideas. Too many ideas rattle inside me constantly. My problem is sorting through all the ideas. I forget to look outside myself, outside my studio, outside my house. So I just go outside myself to sort out my ideas.
What's your favourite art work?
My favorite artwork is Stanley Kubrick’s “2001 Space Odyssey”. It’s better than Michelengelo or DaVinci.
What is your dream project?
I want to work in the movies sculpting stop-motion characters for Wes Anderson, Spike Jonze or Michel Gondry.

What does your art say about you?
My art says that I care. I care about the fate of the planet. I sculpt individual figures. They are alone. Each figure stands by itself. I want these individuals to connect. I want them to see their place on the planet. 
 
If you had to save one sculpture from a fire, which one would it be and why?
I’d save the Miyazaki “King Cuts” sculpture from fire. “Spirited Away” and “Princess Mononoke” are two of my top 10 favorite films. No other director in the “King Cuts” show can claim that place. It’s also more of the direction I’d like my sculpture to go in general. It’s surreal and more roughly finished like an impressionist painting. I love Hayao!



The whole “King Cuts” series is to be found here:

You can also follow Mike Leavitt on:


Q&A : Goupil
Translation : Choupette & Goupil

Aucun commentaire:

Publier un commentaire