Recherche

dimanche 7 janvier 2018

Garde Alternée


Sandrine, mariée depuis quinze ans, deux enfants, découvre que son mari Jean a une relation extraconjugale. Passé le choc, elle décide de rencontrer sa rivale, Virginie, et lui propose un étrange marché : prendre Jean en garde alternée. Les deux femmes se mettent d'accord et imposent à leur homme ce nouveau mode de vie. 






Ménage à trois
A ma gauche, Valérie Bonneton, épouse de Didier Bourdon. A ma droite, Isabelle Carré, amante dudit Bourdon. Au centre… Didier Bourdon, pardi ! Un beau jour, la première découvre le pot aux roses. Loin de se laisser abattre, elle entreprend un deal avec sa rivale : la garde alternée de son mari. Une semaine chez l’une, la suivante chez l’autre. Et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Nenni ! La situation va vite dégénérer…

Comédie de boulevard
Voilà un pitch de vaudeville redoutablement efficace qui permet à la réalisatrice Alexandra Leclère (Le Grand Partage, Le Prix à Payer) d’aborder de front le thème de la bigamie tout en livrant une farce populaire osée et particulièrement généreuse en rebondissements. Situations rocambolesques, dialogues aux petits oignons et comédiens déchaînés qui donnent de leur personne, il n’en faut pas plus pour passer un bon moment de franche rigolade.

Tambour battant
Evidemment, le récit ne fait pas dans la dentelle et, il faut le reconnaître, cette comédie de mœurs a du mal à cacher ses faiblesses : platitude de la mise en scène, choix de casting peu judicieux (Bourdon en tombeur sur lequel se pâme la gente féminine… seriously ?), caricature forcée des homosexuels, final raté ; Leclère loupe sa fin en traînant inutilement sa pellicule. Heureusement, l’auteure parvient à sauvegarder le rythme. De fait, on ne s’ennuie pas un seul instant.
Quant au sacro-saint rire, il est omniprésent. De quoi s’en payer une bonne tranche en cette fin d’année  et, par la même occasion, s’offrir une petite séance de musculation des zygomatiques! Ce  n’est pas de refus.


Note :
Critique : Professeur Grant

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire