mercredi 14 décembre 2011

In Time


Dans un monde où le temps a remplacé l’argent, les hommes ne vieillissent plus après 25 ans. Passé ce cap, la vie devient une course contre la montre. Pendant que les riches accumulent des décennies, les pauvres essayent de retarder l’approche d’une mort certaine. Will Salas se retrouve accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis. Tentant le tout pour le tout, il prend la fuite avec Sylvia Weis, un otage qui deviendra son alliée. 



Avec Andrew Niccol (‘Gattaca’, ‘S1m0ne’, ‘Lord Of War’) à la réalisation, on était en droit d’attendre un petit bijou cinématographique dans la lignée de ‘Gattaca’. Néanmoins, le scénario n’est pas aussi brillant que celui du film inspiré du cinquième roman d’Aldous Huxley. On aurait vraiment apprécié un canevas mieux ficelé, présentant plus d’ambiguïtés. Toutefois, le film est une réussite à d’autres égards. Là où certains réalisateurs peinent à créer un monde futuriste, Niccol est comme un poisson dans l’eau et projette le spectateur dans un futur proche pour le moins crédible. 

En termes d’acting, Amanda Seyfried (‘Red Riding Hood’, ‘Jennifer’s Body’, ‘Mama Mia !’) est impeccable et oscille entre une riche héritière pas vraiment à sa place et une hors-la-loi brandissant des revolvers à tout-va. Force est de constater que depuis ‘The Social Network’, Justin Timberlake a opéré le bon changement de carrière. Malgré cela, les deux acteurs peinent à se trouver et ne délivrent pas tout leurs potentiels tragiques. 

La bonne surprise du film, c’est qu’en plus de Timberlake et Seyfried, on retrouve également  Cillian Murphy (‘Inception’, ‘Batman : The Dark Knight’), Olivia Wilde (‘TRON : Legacy’, ‘The Next Three Days’, ‘The Change-Up’) ainsi que trois acteurs issus du monde de la TV: Je veux parler de Johnny Galecki (Leonard dans ‘The Big Bang Theory’), Vincent Kartheiser (l’un des ‘Mad Men’), ainsi que Matt Bomer (White Collar). Soit, trois têtes d’affiches de séries réunies dans un seul film, c’est plutôt rare pour le souligner ! 

Cillian Murphy vole presque la vedette aux héros..
En bref, bien que le film ne peut être comparé aux précédentes créations du réalisateur de ‘Gattaca’, ‘In Time’ constitue un bon divertissement et n’aura pas de mal à trouver un public amateur de sensations fortes.  

Note: 
Critique: Goupil  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire