Recherche

samedi 28 janvier 2023

She Said

 


Deux journalistes du New York Times, Megan Twohey et Jodi Kantor, ont de concert mis en lumière un des scandales les plus importants de leur génération. À l’origine du mouvement #Metoo leur investigation a brisé des décennies de silence autour du problème des agressions sexuelles dans le milieu du cinéma hollywoodien, changeant à jamais la société américaine et le monde de la culture.

 

 

Le scénario de « She Said » peut sembler familier. Il y a quelque temps sortaient sur nos écrans « Promising Young Woman » et « Bombshell » (2020 et 2019 respectivement). Là où les films pré-cités traitaient, d’une part, de harcèlement sexuel et, d’autre part, d’un scandale ayant secoué la chaîne américaine Fox, « She Said » se focalise sur l’affaire Weinstein et le mouvement #metoo qui a suivi.


Véritable hommage au journalisme d’investigation, « She Said » montre à quel point Maria Schrader a compris le courage, la détermination et le travail requis pour faire éclater une vérité. La cinéaste, à qui l’on devait déjà l’étonnant « Ich bin dein Mensch » (« I’m Your Man »), évite les reconstitutions malsaines et ne recourt jamais au sensationnalisme. Dans « She Said », on suggère plus qu’on ne montre.


Chaque personnage étant minutieusement développé, on prend la mesure du fardeau qu’implique ce métier de journaliste sur la vie familiale. Au New York Times au sein duquel se base le film, Jodi Kantor et Megan Twohey sont tout naturellement dépeintes comme des exemples de dévouement professionnel. Le duo Mulligan / Kazan fonctionne à merveille et marche dans le sillage de celui auparavant formé par Robert Redford et Dustin Hoffman dans « All the President’s Men » (mais oui, allez, le film sur le scandale du Watergate).


Dans « She Said », la réalisatrice fait montre d’une ingéniosité certaine pour faire avancer son récit, si bien que la moindre découverte fait penser au placement d’une pièce d’un puzzle immensément complexe.


Dans un monde où on préjuge plus vite que son ombre, « She Said » rappelle l’importance de celles et ceux qui œuvrent à rendre gloire à la vérité et ainsi permettre aux victimes de faire entendre leur voix et de faire un pas vers la reconstruction.


Note :

Critique : Goupil

Relecture : Choupette

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire