mercredi 30 novembre 2016

Moana

C'est depuis les îles océaniennes du Pacifique Sud que la jeune Vaiana, en navigatrice émérite, décide d'entamer ses recherches pour retrouver une île aussi mystérieuse que fabuleuse. Au cours de cette traversée au long cours, elle va faire équipe avec son idole, le légendaire demi-dieu Maui, qui l'aidera à sillonner les océans et à accomplir un voyage épique empli d'énormes créatures marines, de mondes sous-marins à couper le souffle mais aussi de traditions fort anciennes... 




 
Un Disney est toujours un événement. 'Moana' fait-il office d'exception ou confirme-t-il au contraire la règle ?

Moana (« océan », « bleu » en Hawaïen) mérite que l'on s'intéresse à elle pour plusieurs raisons. Primo, l'animation est resplendissante. Les équipes de Disney Animation placent la barre haut. N'en déplaise aux concurrents (DreamWorks, Blue Sky Studios, etc.). Secundo, les chansons – quoique pas toujours extrêmement bien intercalées – sont plutôt entraînantes et n'auront aucun mal à rentrer dans les (petites) têtes (blondes). Tertio, bye bye les princesses, il est temps de faire place aux aventurières qui ne se font pas éclipser par le premier prince charmant qui passe. 'Moana' serait-il un Disney novateur ? Quarto, la morale de l'histoire est plutôt originale. Vaincre le mal par le mal ? Le glas sonnerait-t-il pour cette vieille rengaine ? Quinto, les références aux anciens films d'animation Disney ('Big Hero 6', 'Tangled', 'Lilo & Stitch', 'Aladdin', etc) pleuvent. Nostalgie, quand tu nous tiens ! Une vision « arrêt sur image » (dès la sortie du film en Blu-ray) s'imposera donc. On notera aussi quelques similitudes avec 'Abyss' (pour le comportement de l'eau), 'True Grit' (pour le scénario) et le jeu vidéo 'The Legend of Zelda : Wind Waker' pour certains choix visuels. 

Mashup 'Moana' / 'Zelda'
Sexto, les réalisateurs se seraient inspirés de mythes issus de la culture polynésienne (Maui existe aussi en dehors de l'univers de la souris aux oreilles circulaires). Septimo, l'un des réalisateurs derrière 'Moana' n'est autre que John Musker, le papa d'Aladdin et Ariel ('The Little Mermaid'). Faut-il d'autres raisons pour vous convaincre d'aller le voir ?

Ni un vrai conte de fée ni une histoire d'amour, le deuxième Disney de l'année (après 'Zootopia') est réussi sur bien des plans. Intrépide et aventureuse, l'héroïne trace son propre chemin au rythme des rebondissements et des chansons. Maui, personnage réel ou figure inventée par la jeune Moana ? C'est peut-être le seul point sur lequel il convient de méditer (Moana est la seule à lui parler pendant tout le film).
Visuellement parlant, les futurs projets de Pixar ('Cars 3' en juin 2017 et 'Coco' annoncé pour novembre 2017) surpasseront-ils 'Moana' ? Les diverses équipes devront peaufiner leur bijou si elles veulent également faire des vagues.

Note :
Critique : Goupil

Aucun commentaire:

Publier un commentaire