vendredi 15 juillet 2011

Pirates of the Caribbean - On Stranger Tides

Jack Sparrow retrouve une femme qu'il a connue autrefois (Penelope Cruz). Leurs liens sont-ils faits d'amour ou cette femme n'est-elle qu'une aventurière sans scrupules qui cherche à l'utiliser pour découvrir la légendaire Fontaine de Jouvence ? Lorsqu'elle l'oblige à embarquer à bord du Queen Anne's Revenge, le bateau du terrible pirate Barbe-Noire, Jack se retrouve brusquement entraîné dans une étonnante aventure. Il ne sait plus ce qu'il doit craindre le plus : le redoutable maître du bateau ou cette femme surgie de son passé.



Bien que Pirates des Caraïbes 4 ne soit pas le meilleur épisode de la franchise, il n'est aucunement le plus mauvais, et cela, pour plusieurs raisons. Primo, les acteurs sont très à l'aise dans leur jeu (Johnny Depp et Geoffrey Rush au top). Secundo, le nouvel équipage amène un peu de sang neuf et ce n'est pas pour nous déplaire. Penélope Cruz, l'excellentissime Ian McShane, Astrid Berges-Frisbey (qui se défend vraiment bien puisqu'elle signe ici sa première superproduction Américaine), Judi Dench (la scène du vol de bijou) et Gemma Ward. Tertio, le film tire un trait sur ce qui fonctionnait moins dans les précédents volets. Ainsi, finie la mièvre histoire d'amour entre Bloom et Knightley, adieux les têtes de poulpes et autres crustacés à l’écran ! Quarto, cette quatrième déclinaison est basée sur du solide : le roman de Tim Powers. 
 
Toutefois, tout n'est pas rose et on dénote – sans toutefois chercher la petite bête – quelques ombres au tableau: Gore Verbinski (Pirates des Caraïbes 1,2& 3, le Cercle, Rango, etc) a pris les voiles et cela se ressent. Rob Marshall (Chicago, Nine) est à la barre du bateau. Conséquence directe : le film distille ça et là quelques scènes de chants! Et puis il y a des choix peu judicieux comme le nom du personnage joué par Astrid Berges-Frisbey (on vous laisse la surprise), la nouvelle histoire d'amour (et oui, il en faut bien une, non?) et une mythologie bien moins travaillée que celle du troisième opus. 
 
Même s'il déçoit sur certains aspects, Pirates des Caraïbes 4 reste un bon divertissement. Une trilogie étant terminé, une nouvelle prend donc place avec cette sympathique mise en jambe. A voir en 2D, la 3D n’apportant rien du tout !

Note:
Critique: Goupil

1 commentaire: