mardi 20 septembre 2011

Trust

Après « Run Fatboy Run », David "Ross" Schwimmer nous revient avec un deuxième long métrage difficile. « Trust » est le film qu’il faudrait montrer à tous les adolescentes. Il constitue également une réflexion sur les nouvelles technologies et les répercussions des "chats" et autres réseaux sociaux dans notre sphère privée.  




Si au début du film, la vie de la jeune Annie semble rose, ce constat est de courte durée puisque son monde va très vite virer au cauchemar. La faute à qui ? Des parents trop permissifs ? Une ado trop gâtée ?
 
Le réalisateur et ancien membre de « Friends » n’est aucunement moralisateur. Il s’efforce plutôt de montrer les dangers du net et le rôle ô combien important des parents dans l’écoute de leurs enfants.
« Trust » est en fait un film sur l’éducation aux médias et plus spécifiquement, aux nouvelles technologies. Il rappelle aux jeunes adolescents qu’il ne faut jamais avoir confiance en personne et ne surtout jamais, au grand jamais, parler aux étrangers. La réalisation est bien construite, si bien qu’on en oublierait presque que David Schwimmer n’en est qu’à son deuxième film. Les scènes de "chats" présentent un rendu plutôt original. Clive Owen (le père d’Annie) et Catherine Keener (la mère) délivrent tous deux d’excellentes performances dramatiques. Liana Liberato (Annie) est bouleversante dans le rôle d’une ado en proie à un prédateur sexuel rencontré sur Internet… « Trust », ce film coup de poing !

Note:
Critique: Goupil

Aucun commentaire:

Publier un commentaire