mercredi 27 novembre 2013

Last Vegas



Billy, Paddy, Archie et Sam sont les meilleurs amis du monde depuis... plus d'une soixantaine d'années. Quand Billy, le dernier célibataire de la bande, se décide enfin à demander sa petite amie d'à peine trente ans (bien évidemment !) en mariage, nos quatre über-seniors prennent la direction de Las Vegas avec la ferme intention de ne rien céder au poids des années et d'enterrer la vie de ce garçon (Qui a dit "vieux" ?) dans les règles de l'art. À leur arrivée sur le Strip, force est de constater que le divertissement de masses a pris le pas sur le temple du cool. Mais le Cirque du Soleil peut bien avoir délogé le Rat Pack, notre quatuor est plus que jamais résolu à faire revivre ses heures de gloire à celle qu'on appelle encore la ville de tous les vices.





Voilà un film qui se repose uniquement sur son casting, ici de vétérans. Une distribution cinq étoiles qui voit quatre dinosaures déterrés pour nous jouer un 'Very Bad Trip' façon senior. Les fossiles en question? Michael Douglas, Morgan Freeman, Robert De Niro et Kevin Kline. Ceux-ci sont en roue libre et ils s’en donnent à cœur joie. Le plaisir de se donner la réplique se remarque à l’écran et leur bonne humeur est communicative. Le quatuor se complaît dans un joyeux cabotinage qui prête à sourire. 

Mais au-delà de ça, il n’y a strictement rien à épingler dans cette comédie poussive qui nous sert un scénario souffreteux digne d’un téléfilm. Si l’on n’a pas résisté à l’une ou l’autre saillie bien sentie et quelques gags sympas, l’ensemble se montre beaucoup trop sage que pour marquer un tantinet les esprits. 

Jon Turteltaub, que l’on a jadis connu plus inspiré (Rasta Rocket, Jericho), signe une pantalonnade gentillette voire gnangnan qui ne dépasse jamais le stade du produit commercial calibré pour animer une large audience un dimanche soir sur une chaîne privée. Avec sa mise en scène rigide et timorée, pour ne pas écrire complètement inexistante, 'Last Vegas' est, in fine, aussi palpitant qu’une visite dans une résidence pour personnes âgées.

Note:
Critique: Professeur Grant

Aucun commentaire:

Publier un commentaire