Recherche

jeudi 8 août 2019

Always Be My Maybe

★★★

À la fin des années 1990-début des années 2000, deux amis d'enfance, Sasha et Marcus, se disputent. Ils se retrouvent et renouent quinze ans plus tard quand Sasha, devenue chef, ouvre un nouveau restaurant à San Francisco, sa ville natale.

Sentez-vous la Keanu Reeves vibe ? En juin dernier, la foule en liesse de l’E3 de Los Angeles n’en revenait pas. Après une arrivée badass, Keanu se tenait sur scène pour dévoiler en exclusivité le jeu vidéo « Cyberpunk 2077 ». À la même période, on pouvait l’entendre dans « Toy Story 4 » où il prêtait sa voix à Duke Caboom. Fin mai, il revenait sous les traits John Wick dans une troisième itération percutante.

Il y a quelques semaines, Keanu fit buzzer la toile pour son apparition dans « Always Be My Maybe » avec Daniel Dae Kim (« Lost »), Ali Wong et Randall Park. Particularité pour le film qui nous intéresse aujourd’hui : il joue son propre rôle. Curieux du résultat, un visionnage s’imposait à nous !

« Always Be My Maybe » n’est pas une romcom dénuée d'intérêts puisque ce long-métrage romantique parvient à mettre en avant la culture américano-asiatique sans passer pour un cours d’introduction aux mœurs asiatiques. Sweet, drôle et bien écrit, cette comédie vous aidera à passer un agréable moment de détente. Quant à Keanu Reeves, l’acteur prend visiblement plaisir à jouer son propre rôle non sans une énorme dose d’autodérision. Cette prestation vaut à elle seule la vision de « Always Be My Maybe ». 

Goupil

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire