dimanche 4 août 2019

Teen Spirit

Âgée de 17 ans, Violet (Elle Fanning) rêve de devenir star de la pop pour échapper à sa vie monotone sur l'Île de Wight. Alors que le concours de chant "Teen Spirit" est organisé sur l'île, son rêve de devenir chanteuse semble plus proche que jamais, d'autant plus qu'elle est assistée par son mentor Vlad, un ancien chanteur d'opéra. Mais Violet se rend progressivement compte que la voie du succès est semée d'embuches et qu'elle devra surmonter ses propres incertitudes. 

 
Smells like teen spirit
Avec une certaine « Flashdance » vibe, « Teen Spirit » ne pouvait aucunement passer sous nos radars.

« Teen Spirit » est le premier long-métrage de Max Minghella – acteur que l’on connaît pour son rôle de rival prétentieux dans « The Internship » (2013) ou encore pour son interprétation de Divya Narendra (team Winklevoss) dans le désormais culte « The Social Network » de David Fincher (2010). Cette fois, l’acteur ne reste pas sur le banc de touche et mène la danse d’un bal qu’il orchestre et scénarise entièrement.

La reine de ce bal n’est autre qu’Elle Fanning dont nous vous parlions il y a peu. Nous sommes sans voix de sa prestation bouleversante. La jeune actrice fait montre d’une maîtrise du Polonais insoupçonné. Son jeu a quant à lui gagné en maturité dans cette histoire qui n’est pas sans rappeler celle de Cendrillon. Niveau chant, la jeune actrice fait preuve d’un surprenant talent caché. Zlatko Buric (Vlad) se compose un personnage fort émouvant en cachant un passé bien mystérieux.

Difficile de croire que le jeune acteur (et réalisateur en herbe) Max Minghella signe ce film tout seul. Une preuve que la passion peut triompher sur la technique. En outre, il opte pour une BO (chargée en reprises) surfant sur le revival des nineties.

Émouvant, fun, feel-good, « Teen Spirit » est aussi rafraîchissant qu’une glace à l’eau tutti frutti sous un ciel caniculaire. Il ne révolutionnera pas le genre (personnages pas finement écrits) mais restera quelques temps dans le hit-parade du genre.

Note :
Critique : Goupil

Aucun commentaire:

Publier un commentaire