Recherche

mercredi 10 juillet 2019

Elle Fanning en 5 films


Vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais Elle Fanning (à prononcer comme le pronom personnel elle) fait pourtant partie du paysage cinématographique depuis plus de quinze ans. Puisqu’elle est à l’affiche de « Teen Spirit » cette semaine, nous revenons sur ses cinq films les plus marquants. Retour en arrière. 

À presque trois ans, elle jouait la version jeune du personnage interprété par sa grande sœur Dakota dans l’excellent « I am Sam » de Jessie Nelson. Toujours active entre-temps, elle décrochait en 2008 un premier rôle majeur dans « Phoebe in Wonderland ». La même année, son nom était à l’affiche du film « The Curious Case of Benjamin Button ». Deux ans plus tard, elle s’épanouissait à l’écran sous la direction bienveillante de Sophie Coppola (« Somewhere »).

Avec une carrière prolifique dénombrant soixante accréditations (vous avez bien lu !), Elle Fanning est désormais un membre incontournable de ce que certains appellent le Nouvel Hollywood, et ce, à seulement 21 ans. Si le grand public est plus familiarisé avec sa grande sœur Dakota (25 ans), la carrière d’Elle n’a pas à rougir face à la filmographie de son aînée. Les deux sœurs ne parlent que rarement de leur carrière et n’auditionnent en principe jamais pour le même rôle.

Perfectionniste, actrice au talent précoce, fan de Marilyn Monroe, musicienne, nous nous demandons ce qu’elle peut bien encore avoir à prouver. Si devant les caméras, les sœurs Fanning sont tout sourire, cela cache probablement une rivalité. Fan de la première heure de la série « Friends », la jeune actrice en herbe avait fait savoir aux producteurs qu’elle désirait jouer un rôle au côté de Monica, Chandler & Cie. Et sa grande sœur de décrocher un rôle dans l’ultime saison ! Qu’à cela ne tienne, la même année, elle joua le rôle de deux jumelles aux côtés de Jeff Bridges et Kim Basinger (« The Door in the Floor »). L’actrice sait rebondir !

Mentions honorables
« The Beguiled » (Sofia Coppola… à nouveau), « Galveston » (Mélanie Laurent), « Mary Shelley », « Live By Night » (Ben Affleck) et « Twixt » (Francis Ford Coppola). Son interprétation de la princesse Aurora dans l’adaptation picturale du conte de Charles Perrault (« Maleficent ») vaut aussi le coup d’œil. Dans « About Ray », elle incarne une jeune fille qui cherche à changer de sexe. Qui d’autre qu’Elle pour rester fidèle aux émotions ressenties par une ado en proie à des changements tumultueux ?

Filmographie sélective
Sans plus attendre, voici une sélection de cinq films dans lesquels elle occupe le devant de la scène :

#5 Ginger & Rosa
Alors que la crise des missiles de Cuba fait rage, l’amitié de Ginger et Rosa devient synonyme de tension. Film sur le passage à l’âge adulte sur fond de révolution sexuelle et de féminisme, « Ginger & Rosa » permet à Elle, alors âgée de 14 ans, de montrer toute l’étendue de son talent. Sous la caméra de Sally Potter, Elle est tout simplement remarquable.

#4 The Neon Demon
La rencontre d’Elle Fanning avec le réalisateur le plus provocateur du moment (Nicolas Winding Refn)… cela ne pouvait faire que des étincelles !

#3 Super 8
Après avoir mis sur pied les séries « Alias » et « Lost », J. J. Abrams signe une agréable suite à la franchise des « Mission: Impossible » et se charge de rebooter « Star Trek ». Deux ans après, il réalise un film en hommage à son idole : Steven Spielberg. Dans « Super 8 », Elle Fanning incarne une ado faisant partie d’un groupe de potes alla « Goonies ». Elle vole la vedette à tous ses camarades de jeu. Nous ne retenons pas les effets spéciaux mais plutôt sa performance par laquelle elle fait passer énormément d’émotions avec si peu de mots.
Notre critique complète se trouve ici.

#2 Somewhere
« Somewhere » marque un tournant dans sa carrière. Une performance charmante qui transforme notre chrysalide Elle en papillon. Dans le film, elle confirme ses talents d’actrice et prouve par la même occasion qu’elle a le nez fin pour décrocher des rôles sensationnels.
Notre critique complète se trouve ici.

#1 20th Century Women
Elle y incarne admirablement bien Julie, le rôle de l’ado rebelle par excellence. Après vision du film, nous n’avons qu’une seule envie : ressortir les albums photos et se replonger dans notre adolescence.
Notre critique complète se trouve ici.

D’ici la fin de l’année, ses fans la retrouverons également dans « A Rainy Day in New York », la suite de « Maleficent » (« Maleficent : Mistress of Evil ») et « All the Bright Places ». En 2020, elle partagera l’affiche avec Laura Linney, Salma Hayek, Javier Bardem et Chris Rock dans « Molly ». Quand on fait référence à Elle, on ne peut plus parler d’étoile montante mais plutôt d’actrice chevronnée !

Pas encore sous son charme ? Alors nous vous proposons cette séquence de Vogue US : 
 
  
Goupil

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire