dimanche 12 avril 2020

Destination Wedding

★★

L'histoire de deux invités à un mariage, développant malgré eux une attraction mutuelle. 
 
Pour leur quatrième collaboration sur grand écran, Keanu Reeves et Winona Ryder se glissent sous les traits de deux personnages antipathiques au possible.

Seulement voilà, la sauce est loin de prendre. La faute à des dialogues qui sonnent faux et à un scénario über faiblard.

Fort heureusement, l’alchimie qui unit Reeves à Ryder sauve l’ensemble (il faut dire que ces deux-là se connaissent depuis les années 80) de la débandade totale.

Le deuxième long-métrage de Victor Levin (qui est Victor Levin… anyone?) ressemble à s’y méprendre à une conversation entre deux personnes qui ne devraient pas être ensemble.

Vous l’aurez compris, cette comédie anti-romantique n’est à conseiller qu’aux aficionados de la fanbase Reeves et/ou Ryder. Pour celles et ceux qui viendraient à en douter, rappelons que le sous-titre semble avoir été écrit par un enfant prépubère (« A Narcissist Can't Die Because Then the Entire World Would End »).

Goupil

Aucun commentaire:

Publier un commentaire