Recherche

jeudi 16 juillet 2020

Yesterday




Jack Malik est un auteur-compositeur-interprète en galère, dont les rêves sont en train de sombrer, en dépit des encouragements d’Ellie, sa meilleure amie d’enfance qui n’a jamais cessé de croire en lui. Après un accident avec un bus pendant une étrange panne d’électricité, Jack se réveille dans un monde où il découvre que les Beatles n’ont jamais existé… ce qui va le mettre face à un sérieux cas de conscience.


Ils sont nombreux les biopics et autres films centrés sur ces artistes qui se sont fait un nom dans l’industrie musicale. Dernièrement, nous avons eu droit à « Rocketman » (très bon), « Bohemian Rhapsody » (bon) ou encore « All Eyez on Me » (très mauvais). Qu’attendre d’un film qui surfe sur les tubes Paul, John, Ringo et George ?


Ce film concept, on le doit surtout à un duo improbable : Danny Boyle (« Trainspotting ») et Richard Curtis (« Love Actually »). En tant que fana des Fab Four, Curtis nous a concocté un film aux petits oignons avec une petite pointe de « About Time ».


Avec sa musique live, sa réalisation soignée et son casting talentueux, « Yesterday » ne devrait pas seulement être l’apanage des Beatlemaniacs ! Himesh Patel (« The Aeronauts »). Retenez bien son nom. L’acteur s’est entraîné pendant plus de quatre mois et chante/joue vraiment dans le film. Une performance qui mérite s’être saluée. Lily James (« Cinderella », « Baby Driver ») lui prête main forte dans le rôle d’une manager attachante et fort attachée. Après avoir casté un acteur qui savait chanter, il fallait encore trouver un chanteur qui savait jouer. Ed Sheeran joue ici son propre rôle pour le plus grand plaisir de ses fans et pour ajouter une touche de réalisme à l’ensemble.


Si les fanas ne manqueront pas de relever les références (la coupe de cheveux trademark de Gavin, le live à Pier Hotel en hommage au concert sur le toit pour Let It Be, la coloc d’Ellie qui s’appelle… Lucy, etc), on se demande encore comment Sir Paul McCartney, Sir Ringo Starr, ainsi que les ayants droit des familles Lennon/Harrison ont pu autoriser un film dans lequel les Beatles n’ont tout bonnement jamais existé ?


Rom-com fantaisiste, « Yesterday » est avant tout un feel-good movie qui sort des sentiers battus. Qu’importe s’il ne révolutionnera pas le septième art, il vous permettra assurément de passer un bon moment et d’écouter les chansons des Beatles d’une autre oreille.


Goupil

Aucun commentaire:

Publier un commentaire