Recherche

mardi 12 janvier 2021

Billet d'humeur: « Star Wars » à la dérive


J'ai grandi dans les années 1990, à l’époque où « Star Wars » n’était encore qu’une trilogie et où les fans et autres disciples de la Force s'évertuaient à débattre du meilleur film de la saga. À l’époque, « The Empire Strikes Back » semblait indétrônable. Aujourd’hui - huit autres films plus tard -, le meilleur film de la saga imaginée par George Lucas reste ce même épisode V (réalisé par Irving Kershner).

Néanmoins, la saga intergalactique a été secouée par de nombreux soubresauts depuis le rachat de LucasFilm Ltd par Disney en 2012. 

 

Dans un premier temps, le succès est au rendez-vous. « The Force Awakens » (2015) se hisse dans le hit-parade des films les plus rentables de l’histoire du cinéma (plus de deux milliards de dollars ; pas loin derrière l’indétrônable « Titanic »). Bien que l’on puisse reprocher au film de J.J. Abrams d’être un remake déguisé de « A New Hope », les sensations sont bien là. « Star Wars » est bel et bien de retour !

En 2016, « Rogue One: A Star Wars Story» réalise un moins bon démarrage au box-office US. Il engrange à peine plus de la moitié des recettes de son prédécesseur. Il est par contre plutôt bien accueilli par la presse même si beaucoup ne retrouvent pas l’ADN de la guerre des étoiles. D’autres pointent assez vite du doigt les problèmes de scénario et de personnages sous-développés. Au box office mondial, il sera dépassé par les voisins d’à côté : les héros en lycra de chez Marvel (« Captain America : Civil War »).

En 2017 sort « The Last Jedi ». Un film SW par an. C’est la formule retenue par un empire Disney désireux de rentrer dans ses frais. Le rachat de la compagnie de George Lucas a coûté la bagatelle de quatre milliards de dollars. À sa sortie, le film de Rian Johnson est loin de faire l’unanimité. Rarement les avis (Presse et grand public) n’auront autant divergé. Le film fera tout de même mieux que « Rogue One » et parviendra à atteindre la première place mondiale cette année-là.

L’année 2018 accueille le tout premier flop pour Skywalker et Cie. « Solo: A Star Wars Story » déçoit. Le long-métrage ne décroche que la 24ème position des recettes mondiales, loin derrière « Avengers: Infinity War », « Black Panther », « Jurassic World: Fallen Kingdom » ou encore « Ready Player One ». Sur la toile, les termes « Star Wars fatigue » fleurissent après la sortie du film.

Un an plus tard, « The Rise of Skywalker » connaît un destin similaire. Dans la presse, il se fait lasériser*. Sur le site Box Office Mojo, on peut apprendre qu’il termine en septième position, après « Avengers: Endgame », « The Lion King », ou encore « Joker ».

Si vous voulez mon avis, je ne me demande plus si le rachat de LucasFilm par la firme aux grandes oreilles était une bonne idée. La réponse est aujourd’hui évidente.

Certes, ce rachat aura tout de même donné lieu à quelques réjouissances : L’ajout de « Star Wars : Galaxy’s Edge » au Disneyland de Anaheim en Californie. George Lucas avait toujours rêvé d’un musée. Papa Walt l’a fait. Dernièrement, la licence « Star Wars » s’est aventurée sur le petit écran. La série « The Mandalorian » sur le service de streaming Disney + semble réconcilier une grande partie des fans. Le duo Jon Favreau/Dave Filoni a fait ce que personne n’était parvenu à faire jusqu’ici : créer du lien entre tous les films. Les références à la prélogie, aux films originaux ainsi qu’à la postlogie foisonnent à chaque épisode.

Mais à l’heure où le vaisseau amiral semble repartir dans la bonne direction, beaucoup de voix craintives s’élèvent contre les pontes de Disney. Lors de « L’investor Day », Kathleen Kennedy et Bob Chapek (CEO de Disney) ont annoncé une myriade de nouveaux projets. Cela passe par les romans « High Republic » (se déroulant deux cents ans avant les événements de l’Episode I), de nouveaux comics, cinq nouvelles séries en live action, trois séries animées ainsi qu’au moins trois nouveaux films. 

© SW Coffee

Ont ainsi été annoncées « Rangers of the New Republic » et « Ahsoka ». Un crossover est déjà prévu entre les deux puisque Disney nous sert désormais « Star Wars » à la sauce Marvel. Vous reprendrez bien un peu de « Rogue One » avec la série spinoff intitulée « Andor » ? Elle sera centrée sur le rebelle éponyme. L’acteur Diego Luna reprendrait son rôle. La série la plus attendue est sans conteste celle centrée sur Obi-Wan Kenobi avec un certain Ewan McGregor. Hayden Christensen signerait son grand retour sous le masque de Darth Vader. L'intrigue se déroulerait dix ans après l’Episode III. En marge de la conférence, « The Book of Bobba Fett » a aussi été annoncé. La saison trois de « The Mandalorian » devrait arriver en même temps. Ce n’est pas tout ! « Star Wars: Lando » et « The Acolyte » (centrée sur un seigneur Sith et prenant place à l’époque de la « Grande République ») viendraient enfoncer le clou.

En termes d’animation, « The Bad Batch », « Visions » et « A Droid Story » seraient prévus.

Sur le grand écran, Taika Waititi réaliserait son propre « Star Wars ». Patty « Wonder Woman » Jenkins travaillerait quant à elle déjà sur « Rogue Squadron ».

N’oublions pas non plus ce cher Rian Johnson qui s’était vu confier les rênes d’une toute nouvelle trilogie avant même la sortie de « The Last Jedi ». Est-ce seulement toujours d’actualité ? « Difficile à voir. Toujours en mouvement est l’avenir » pour citer un célèbre maître Jedi.

Vous l’aurez compris, un chapitre se tourne mais le livre est loin d’être terminé.

Au vu de toutes ces annonces, je me dis que les dirigeants de Disney n’ont pas compris ce qui avait fait l’incroyable succès de l’épisode VII. L’attente. C’est ce même paramètre qui expliqua les incroyables recettes de « The Phantom Menace » en 1999. À moins que ce ne soit la Force ?

Comme on dit, à force de trop tirer sur la corde, …


Goupil

 

* Le film obtient 51 % sur Rotten Tomatoes et 53/100 sur Metacritic.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire